Le semi-marathon d'Heidelberg

Plus de 4h de voiture, mais ça en valait la chandelle :-) Des coureurs à roues, une ambiance au top, un itinéraire pratiquement tout droit, du béton, de la végétation... un endroit parfait pour battre un record!

Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas pu m'empêcher de stresser et je n'ai pratiquement pas dormi J-1 à cause de ce savant mélange de réjouissance et d'appréhension.

Et puis le jour J, ma voix off du coureur s'est enclenchée! Elle est super marrante, mais aussi souvent très paniquée. C'est ma copine du combat! Je vous la présente.


Wahhou ils sont bien équipés les autres!

Mon dieu, je vais concourir dans la même catégorie que cette armoire à glace?!

Mais qu'est-ce que je fais là.... je suis sûre qu'ils ont des années d'expérience, et moi j'ose venir, pas vraiment préparée... j'ai tellement honte. Il faut dire que depuis Genève, je n'ai plus jamais refait une longue distance et mes entraînements n'ont pas dépassé les 12km. La honte. Je vais pas y arriver cette fois.


Oui je vais y arriver. Koh Lanta, on a dit! C'est tout dans la tête. On a dit que c'était tout plat Heidelberg, non? Ca va aller!

Allez, je vais m'aligner sur mon rythme de croisière habituelle! 4.15min/km. Ca ira bien!

Oh mon dieu, l'allemand dans un porte-voix, c'est vraiment une catastrophe, je comprends rien...Ils ont dit quoi? Ils ont dit quoi là? On va partir? On part quand? Tous en même temps? Rien compris. Pas écouté. Oh là là je suis perdue.

Je vais louper le départ?? Oh mon dieu, je crois que je vais louper le départ! J'suis pas prête! Vite, vite, viiiiite.

Voilà j'suis prête! Il me faut une banane, j'ai oublié ma banane, je vais pas y arriver sans banane!

Y a pas de banane.

Allez, va pour un gel énergétique.

Mais qu'est-ce que c'est crade ces trucs? J'suis à la limite de la gerbe!


Je sais plus où je suis... et je n'ai pas envie de décevoir mes enfants "maman, tu ramènes une médaille hein?

zehn, neun, ...... go!

J'vais à fond, go go go go go!

Mon dieu, mais quelle musique de merde??? Pourquoi toujours mettre de la pop pourrie au départ??

Non je vais trop vite ça me crève, je ralentis!

Oh merci, les gens, tous ces encouragements! Ca fait chaud au coeur. J'essaie de remercier tout le monde. Au moins d'un sourire!


C'est vraiment parti, je ne peux plus faire demi-tour!!

Oh mais ça monte par ici? Oh mon dieu mon coeur bat trop vite! Faut pas que je fasse un malaise! Respire, respire!

Allez-y, dépassez-moi, je bouge pas, je suis plus lente, allez-y! Je veux juste finir!

Youhouuuuuuu, une grande descente! Oh, je vais un peu vite là.... ouais, non j'ai pas envie de me péter la gueule! Je freine!

Mais c'est con de freiner! Tout ce qui est fait n'est plus à faire!


Ah, on dirait qu'il faut rouler à gauche pour laisser passer les autres! C'était écrit quelque part dans le règlement ça? Ils ont l'air de connaître la règle les autres!

Bon ok.

Mais putain, y a toutes les grilles d'égout à gauche?!

Schrounk.

schrounk.

Heidelberg, la ville où il y a des millions de grilles d'égout.


Attendez-voir un instant.... si on descend, descend, descend...... IL VA FALLOIR REMONTER APRES??? Noooon, peut-être pas!

Oh mon dieu, SI, SUREMENT! Mayday, mayday.


Mais non, pense pas à plus tard!


Oh, tiens, je l'ai déjà vue elle? Une femme! ça fait plaisir! Elle me dit des trucs gentils en allemand, je comprends rien. J'acquiesce bêtement, et je sors un stupide "Nur funf zehn kilometer!". Merde, elle a pas compris. J'ai perdu ma copine!

C'est marrant ça, je la rattrape à chaque montée! Elle me rattrape à chaque descente! Je dois être trop prudente, j'irai plus vite à la prochaine. Enfin non, on avait dit plus de descente parbleu!

Enfin c'est bien les descentes quand-même!

schrounk.

Putain de grilles.

Ok, je m'approche de la moitié! Un peloton de trois se dessine. On a le même rythme de croisière! Ok, c'est bien. Y a qu'à suivre monsieur rouge ou monsieur bleu et tout ira bien!

Oh mon dieu, mais y a un vent de fou? Putain c'est dur! Oh la la ce faux plat interminable, il faut que je trouve une solution rapidement!
Allez, j'essaie la tactique du cycliste, je me colle à monsieur bleu!

Oh mon dieu, ça marche vraiment? Il me protège du vent, il wheel comme un malade, et j'ai pratiquement rien à faire. C'est méchant, non? Non, c'est tactique! Cette montée est interminable! Heureusement qu'il est là!

schrounk.

Ok, c'est bien, mon coeur redescend, je reprends de l'énergie! Tactique n°2: maintenant, je nique mon bleu, je vais à fond.

J'm'épuise gentimement. J'ai envie que ça se finisse, cette deuxième portion du parcours est vraiment plus dure! Vers 19km je sais qu'il ne me reste plus grand-chose! J'en ai marre quand-même...Comment je vais pouvoir faire 42 km l'année prochaine si j'arrive à peine à en faire 19?

Pense aux enfants! Une fraction de seconde, mais ça me porte. Je souris, je pense à des moments où ils m'ont fait rire. Je les aime, ils me manquent! Je ne veux pas les décevoir!

Ma gourde est vide! Il faut que je tienne... le public revient, les encouragements reviennent. Il y a vraiment des gens qui donnent tout, c'est porteur, vraiment!

J'accélère, je ne sais même pas comment c'est possible, tellement je n'ai plus de jus! Et........C'est finiiiiiiii!!!!!!

Je ne suis pas morte!!!!

Oh mon dieu. si, je suis morte.


ahhhh.


Je suis trop heureuse. Quelle satisfaction! J'ai réussi!



blog comments powered by Disqus
Bienvenue sur mon blog!

Retrouvez ci-contre des infos sur ma préparation sportive: mes entrainements, mes courses, mes joies, mes peines, mes découvertes et astuces!